Comment se faire indemniser par EasyJet ?

EasyJet est une compagnie low cost britannique. Comme ses principaux concurrents, elle propose des tarifs très bas, avec une contrepartie : un service réduit. Autrement dit, tout fait l’objet d’un supplément ou presque.

Vous paierez un supplément pour les bagages en soute, pour choisir votre place, pour manger ou boire à bord, etc. Par ailleurs, si vous devez annuler votre voyage, vous aurez beaucoup moins de solutions.

Mais malgré ces garanties limitées, la compagnie EasyJet reste soumise au droit européen. Bien qu’elle soit basée au Royaume-Uni, elle opère principalement sur l’espace communautaire européen. Elle est donc soumise au Règlement CE n° 261/2004 sur l’indemnisation des voyageurs.

EasyJet, une compagnie low cost britannique, soumise à la réglementation européenne

Malgré le Brexit, Easyjet, compagnie britannique, doit encore respecter la réglementation européenne. Même si la compagnie est basée au Royaume-Uni, elle dessert principalement des aéroports de l’espace communautaire européen. Certains vols font la liaison entre deux aéroports européens, sans forcément passer par la Grande-Bretagne. En effet, comme beaucoup de compagnies low cost, EasyJet n’assure pas uniquement des liaisons aériennes avec son pays d’origine.

Contrairement à une compagnie régulière, EasyJet ne vous proposera pas l’option du remboursement à l’achat de votre billet. Mais en vertu de la réglementation européenne, elle se doit de vous rembourser si vous renoncez à votre voyage à la suite d’un surbooking, d’une annulation ou d’un retard. Elle est également tenue de vous indemniser.

Le Règlement CE n° 261/2004 prévoit en effet un régime d’indemnisation applicable :

  • aux compagnies aériennes dont le siège social est dans l’Union européenne ;
  • aux vols partant d’un aéroport européen ;
  • aux vols à destination d’un aéroport européen ;
  • aux vols avec escale sur un aéroport européen.

EasyJet applique donc la grille d’indemnisation prévue par les lois européennes. Celle-ci est valable si votre vol subit un retard, une annulation ou un surbooking.

Pour rappel, elle est de :

  • 250 € pour un vol de moins de 1 500 km ;
  • 400 € pour un vol communautaire de plus de 1 500 km ou un vol hors Union européenne de 1 500 à 3 500 km ;
  • 600 € pour un vol extracommunautaire de plus de 3 500 km.
faire rembourser billet easyjet

La politique d’EasyJet en matière d’indemnisation

Le site web d’EasyJet est plutôt transparent sur ces questions. On regrettera juste que la notice explicative soit disponible uniquement en anglais.

Pour le reste, les informations sont plutôt claires. Une requête « indemnisation EasyJet » vous dirige rapidement sur les pages dédiées du site. La page « Retards et annulations » vous informe sur l’ensemble de vos droits dans ce genre de situation.

Vous y retrouvez notamment les sous-parties « Vols annulés », « Vols retardés », « Vols déroutés », « Surréservation et embarquement refusé ». Celles-ci vous rappellent vos droits et la façon dont la compagnie vous prend en charge dans cette situation.

Suivant l’ampleur d’un retard, par exemple, cela peut aller d’un avoir pour une boisson d’une valeur de 4,50 € à un hébergement pour la nuit. La compagnie peut aussi le faire pour une annulation ou une surréservation.

Cela peut ressembler à une bonne manière, c’est en réalité une obligation légale. Si un retard ou une annulation de vol vous occasionne des frais supplémentaires, la compagnie doit les prendre en charge. Dans certains cas, EasyJet ne pourra pas vous avancer la nuit d’hôtel, mais vous pourrez quand même lui demander un remboursement par la suite. En plus de ces preuves de bon sens en cas de retard, d’annulation ou de surbooking, vous pouvez également demander une indemnité.

Les démarches pour se faire indemniser

En cas d’annulation, de retard ou de surbooking, c’est la compagnie aérienne qui doit vous indemniser. Même si vous avez réservé via une billetterie en ligne (Opodo, eDreams, etc.), EasyJet reste donc votre interlocuteur.

La démarche est assez simple. Sur le site web d’EasyJet, vous trouvez un formulaire en ligne à remplir. On vous demandera, entre autres, de renseigner votre numéro de réservation, votre numéro de vol, etc.

Si vous avez besoin d’une aide supplémentaire, vous pourrez aussi vous tourner vers le service client téléphonique d’EasyJet, au 09 77 40 77 70.

En cas de surbooking, la responsabilité de la compagnie est claire. En revanche, un retard ou une annulation de vol peuvent être liés à des causes extérieures (météo, problème technique sur l’appareil, etc.). Si vous subissez l’un ou l’autre, la responsabilité d’EasyJet n’est pas forcément engagée. Or la loi stipule que la compagnie doit vous indemniser si le retard ou l’annulation sont de sa responsabilité. On parle notamment de grève des bagagistes, du personnel européen, ou, dans le cas d’un surbooking, d’une mauvaise gestion des places réservées dans l’avion.

Malgré la simplicité de la démarche, votre indemnisation n’est donc pas garantie. Rendez-vous au comptoir de votre compagnie aérienne dès que vous subissez le préjudice, afin d’obtenir une attestation le justifiant.

billet easyjet rembourser

Vous rencontrez des difficultés à vous faire indemniser ? Delayed vous accompagne

Sur le plan commercial, une compagnie aérienne a intérêt à être coopérative. Cela implique de vous rappeler vos droits et vous donner des outils pour les faire valoir.

Mais sur le plan économique, une compagnie aérienne n’a pas forcément intérêt à reconnaître sa responsabilité en cas de retard ou d’annulation. Rappelons qu’opérer un vol coûte extrêmement cher, en masse salariale, en entretien de l’appareil, en carburant, etc.

Ainsi, même si la loi prévoit une indemnisation des passagers subissant un retard, une annulation ou un surbooking, le coût reste très lourd pour la compagnie.

Elle aura donc intérêt à décliner la responsabilité du retard ou de l’annulation. Certaines situations, comme des grèves, des conditions météorologiques ou géopolitiques exceptionnelles mettent la compagnie hors de cause.

D’autres situations peuvent être plus discutables. Vous avez jusqu’à trois ans pour déposer un recours si la compagnie conteste sa responsabilité. Mais vous n’en aurez peut-être pas le temps ni l’énergie. De plus, vous vous demanderez peut-être si un différend de 250 € vaut vraiment la peine de lutter ainsi.

Spécialiste des droits des voyageurs aériens, Delayed vous propose une solution : ne luttez pas, on s’occupe de tout.

Plutôt que de perdre du temps et de l’énergie dans un litige avec une compagnie aérienne, nous vous proposons de prendre en charge votre réclamation et de faire valoir vos droits. Contactez-nous et récupérez jusqu’à 600 € d’indemnisation.

Vous souhaitez découvrir tout ce qu’il faut savoir sur les indemnisations de vol ? Rendez-vous sur nos articles de blog dédiés.

Un problème avec votre vol ? Obtenez jusqu’à 600 € d'indemnités !

Vérification gratuite Réponse instantanée Demande simplifiée
Vérifier mon éligibilité
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

logo-delayed

Delayed est une société spécialisée dans la protection des droits des passagers aériens. Nous obtenons pour eux une indemnisation en cas de vol annulé, de retards de vol ou de refus d'embarquement en appliquant la règlementation européenne CE 261. Nos équipes s’occupent de toutes les démarches nécessaires à l’obtention des indemnités dues de la vérification de votre demande au versement de votre argent.