Comment ne pas avoir mal aux oreilles en avion ? 

Certaines personnes ont mal aux oreilles en avion et subissent de plein fouet les variations de pression atmosphérique à chaque montée ou descente de l’avion. Même si toutes les personnes ne sont pas aussi sensibles à ce mal, cette situation arrive plus fréquemment qu’on ne le pense, et ne doit pas être sous-estimée. Avoir mal aux oreilles en avion n’est pas anodin et peut entraîner d’importantes complications, comme l’apparition d’une otite barotraumatique. Il s’agit d’une lésion des tympans suite à une variation brutale de pression, pouvant causer de violentes douleurs au niveau de l’oreille moyenne. Il existe cependant des dispositifs spécifiques que l’on peut utiliser et des gestes simples que l’on peut effectuer pour prévenir le mal d’oreilles en avion. Découvrez dans cet article comment faire pour ne pas avoir mal aux oreilles en avion ! 

Qu’est-ce qui fait qu’on a mal aux oreilles en avion ? 

Le mal d’oreilles en avion est provoqué par un brusque changement de pression atmosphérique au cours du vol. Les voyages aériens s’effectuent généralement à environ 10 000 mètres d’altitude. Or, à une telle altitude, la pression atmosphérique est beaucoup moins forte, et c’est cette diminution subite de pression qui est la cause des douleurs aux oreilles en avion. 

Pour être plus précis, le mal d’oreilles en avion résulte d’un déséquilibre entre la pression à l’intérieur de l’oreille moyenne et la pression ambiante dans l’oreille externe. La pression dans l’oreille moyenne correspond de manière générale à la pression que l’on rencontre à l’extérieur du corps. Au moment où la pression dans l’avion chute brusquement, cela crée donc une forte différence de pression entre l’oreille moyenne et l’oreille externe. Cette brutale différence de pression va bloquer la trompe d’Eustache et ainsi provoquer la désagréable sensation d’avoir les oreilles bouchées. Le passager concerné par cette sensation peut alors ressentir une vive douleur aux oreilles. 

Il est rare que le mal d’oreilles en avion survienne au moment du décollage ou de la montée en altitude de l’avion . En effet, l’air de la cabine des avions étant pressurisé, l’oreille moyenne s’adapte plus facilement à la légère variation de pression qu’elle peut ressentir. Mais encore une fois, certaines personnes sont plus sensibles que d’autres à la différence de pression entre l’oreille moyenne et l’oreille externe, et peuvent donc avoir mal aux oreilles dès le décollage

comment oreille avion ok

Il est néanmoins plus fréquent d’avoir mal aux oreilles en avion lors de la descente en altitude ou de l’atterrissage de l’avion. La variation de pression atmosphérique est alors beaucoup plus brutale que lors de la montée en altitude, l’avion pouvant passer de 10 000 mètres d’altitude à 2 500 mètres d’altitude en peu de temps. Cette forte chute de pression entraîne ainsi la rétraction du tympan, ce qui peut générer des douleurs aiguës et plus ou moins intenses selon le degré de sensibilité des personnes affectées. 

Heureusement, toutes les personnes ne sont pas affectées par cette différence de pression atmosphérique, et beaucoup de passagers aériens n’éprouvent pas de douleurs aux oreilles lorsqu’ils prennent un vol. Par ailleurs, il est possible de ne pas ressentir la même douleur pour les deux oreilles. Une oreille peut mieux rééquilibrer la différence de pression que l’autre. 

Certaines personnes présentent cependant un risque accru d’avoir mal aux oreilles en avion en raison : 

  • D’un rhume
  • D’une allergie particulière (rhinite allergique, asthme)
  • D’un bouchon de cérumen dans le conduit auditif
  • D’une pathologie ORL aiguë (sinusite, rhinopharyngite, otite, laryngite, etc.)
  • D’une pathologie ORL chronique
  • D’une obstruction de la trompe d’Eustache

Même si, le plus souvent, les douleurs ressenties aux oreilles disparaissent après l’atterrissage, certaines personnes peuvent avoir des séquelles en cas de douleurs très fortes. Selon l’intensité de la douleur, une otite barotraumatique peut survenir, lésion nécessitant une prise en charge médicale. Certaines personnes peuvent également ressentir des acouphènes persistants après le vol. Pour limiter et prévenir ces douleurs, différentes solutions existent. 

mal oreille avion

Les bons réflexes pour éviter d’avoir mal aux oreilles en avion

Si vous n’avez jamais ressenti de douleurs particulièrement fortes aux oreilles en avion, des solutions simples suffiront pour prévenir tout risque de mal d’oreilles lors de la descente ou de la montée en altitude de l’avion. 

Même si vous êtes moins sensibles que d’autres au mal d’oreilles en avion, vous n’échapperez peut-être pas à la sensation d’avoir les oreilles bouchées. Pour éviter cela, il est essentiel d’adopter des gestes simples qui vous permettront de faciliter l’ouverture de la trompe d’Eustache : 

  • Bailler, mâcher un chewing-gum, avaler de la nourriture ou boire doucement pendant le décollage et l’atterrissage pour solliciter les muscles de la mastication et de la déglutition
  • Appliquer la méthode de Valsalva, consistant à respirer et à souffler doucement en se pinçant le nez et en gardant la bouche fermée, de manière à faciliter l’ouverture de la trompe d’Eustache
  • Utilisez des protections auditives adaptées ou des bouchons d’oreilles pendant le vol pour limiter le mal d’oreilles en avion

Les protections auditives se révèlent très efficaces pour prévenir le mal d’oreilles en avion. Elles agissent en effet comme un filtre permettant au tympan de s’habituer progressivement à la différence de pression avec l’oreille externe

Si vous avez contracté une otite avant de prendre l’avion, il est préférable de reporter votre vol, pour ne pas risquer d’aggraver votre lésion. Il est également conseillé de consulter un médecin avant le vol, afin que ce dernier puisse évaluer la gravité de la lésion. Il pourra ainsi soigner votre infection ORL et vous prescrire des médicaments si nécessaire. Si votre otite est légère et ne vous empêche pas de prendre l’avion, votre médecin pourra néanmoins vous recommander d’utiliser des protections auditives spécifiques ou un décongestionnant nasal à pulvériser dans la demi-heure précédant la descente de l’avion, pour vous permettre de préserver vos tympans et ainsi limiter vos douleurs aux oreilles en avion

Si vous avez encore la sensation d’avoir les oreilles bouchées plusieurs heures après le vol, et si vos douleurs aux oreilles persistent malgré toutes les préconisations évoquées, il est indispensable de consulter un médecin ou un médecin ORL

Nous rappelons par ailleurs que les informations présentes dans cet article ne remplacent pas les conseils de votre médecin. N’hésitez pas à le consulter en cas de doutes sur votre mal d’oreilles en avion. 

Cliquez pour noter ce post !
[Total: 3 Average: 5]
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

logo-delayed

Delayed est une société spécialisée dans la protection des droits des passagers aériens. Nous obtenons pour eux une indemnisation en cas de vol annulé, de retards de vol ou de refus d'embarquement en appliquant la règlementation européenne CE 261. Nos équipes s’occupent de toutes les démarches nécessaires à l’obtention des indemnités dues de la vérification de votre demande au versement de votre argent.