Que peut-on emmener en avion en cabine ?

Préparer un voyage en avion est une expérience à la fois excitante et stressante. Peser un bagage en cabine, veiller à ce que vos papiers soient en règle, que vous ayez bien tout ce dont vous avez besoin… Il faut anticiper beaucoup de choses. 

Il faut également vérifier le matériel autorisé et interdit à bord. Il y a les restrictions douanières, bien sûr, mais il y a surtout les restrictions pour des raisons de sécurité

Vous voulez éviter les problèmes au contrôle de sécurité ? Ou bien vous avez une situation particulière et vous souhaitez savoir à quoi vous avez droit exactement ? Cet article vous explique tout ! 

La sécurité en avion et ses contraintes pour les passagers

Quand vous prenez l’avion, la grande attention portée à la sécurité est plutôt rassurante. Mais elle peut aussi avoir des aspects très contraignants.  

Pour garantir votre sécurité, les services de sécurité de l’aéroport vont déjà s’assurer que vous n’avez pas d’objet dangereux, vous-même. Vous pensez sûrement aux détecteurs de métaux. Et si vous avez subi une fracture ou une opération cardiaque, vous les faites sûrement sonner. Sans aller jusque-là, vous avez sûrement déjà dû enlever vos chaussures, votre ceinture, vider vos poches, etc. 

Cette contrainte est conséquente, mais globalement, tout le monde l’accepte. C’est le prix de la sécurité. 

Ce qui peut être plus délicat, c’est le contrôle de vos bagages en cabine. Vous n’aimez pas que d’autres voient le contenu de vos effets personnels. Mais pour la sécurité de tous, là encore, vous l’acceptez. 

Mais parfois, vos bagages sonnent, et on découvre que vous avez un objet interdit. C’est la paire de ciseaux à ongles dans votre trousse de toilette, ou le flacon de shampooing trop volumineux. Autrefois, ils auraient voyagé en soute. Mais avec le développement des vols low cost, cette pratique n’est plus systématique. Et on risque de plus en plus souvent de transporter des objets interdits en cabine. 

Les objets interdits en cabine et les raisons 

Si vous n’avez pas de bagage en soute, il y a un certain nombre d’objets que vous ne pourrez pas emmener avec vous. Cela comprend : 

  • les objets coupants, tranchants ou pointus (tournevis, ciseaux, couteau dont la lame dépasse 6 cm) ;
  • d’autres objets pouvant blesser, comme un bâton de marche, un skate-board… ;
  • les armes, y compris factices ;
  • les liquides inflammables (interdits également en soute). 

L’interdiction des liquides inflammables s’accompagne d’une autre restriction. 

Les liquides en général sont autorisés en quantité limitée. Celle-ci ne doit pas excéder 10 cl. Les flacons doivent être enfermés dans un sachet en plastique d’un volume d’1 litre maximum. Un seul sachet est autorisé par passager. Cette réglementation s’applique aussi aux crèmes, gels, pâtes et aérosols. Cela vaut donc également pour les fromages à pâte molle (camembert, brie…) et pour le foie gras.

Si la mesure peut paraître très contraignante, sa raison est facile à comprendre : la lutte contre la piraterie aérienne. 

Les objets faisant l’objet d’une dérogation 

Les raisons pour lesquelles ces objets sont interdits se comprennent. Mais par principe de réalité, il reste des exceptions, des objets que vous n’aurez pas à mettre dans le sac. 

Les liquides ont leur volume limité, mais ils ne sont pas interdits. Si vous n’avez pas de bagage en soute, vous aurez quand même besoin d’un nécessaire de toilette. 

Si vous voyagez avec un bébé, vous pourrez garder le nécessaire pour le nourrir. Ses aliments pourront être goûtés au point de contrôle, et bien sûr, vous conserverez son biberon

De plus, si vous avez des médicaments à prendre en vol, vous pourrez les garder à bord. Mais vous devrez les accompagner de votre ordonnance. 

De même, si vous avez des aliments spécifiques à cause d’allergies alimentaires, vous pourrez les conserver à bord. Dans le doute, un certificat médical pourra constituer une précaution supplémentaire. 

Dans tous les aéroports, vous trouvez des boutiques duty-free. Si vous achetez une bouteille dans l’une d’elles, celle-ci sera elle aussi autorisée à bord. Attention, toutefois à respecter les limitations douanières. Ces bouteilles seront transportées dans des sacs scellés par le vendeur. Attention à bien conserver la preuve d’achat. Pour des compagnies low cost comme Ryanair, le sac peut être considéré comme un bagage cabine. Rangez-le dans votre sac de voyage pour éviter ce problème. 

Les objets autorisés à bord, avec utilisation sous condition  

Certains objets que l’on pourrait considérer comme dangereux ne sont pas interdits à bord. Une petite boîte d’allumettes ou un briquet, par exemple, ne seront pas confisqués. Attention, toutefois, vous devrez porter votre briquet sur vous : il est interdit en soute ou en bagage-cabine. De plus, vous ne pouvez en avoir qu’un. 

Le fait d’avoir un briquet ne change rien à l’interdiction totale de fumer à bord. De même, si vous vapotez, c’est là encore interdit. Votre cigarette électronique doit être éteinte, rangée dans un bagage à main, idéalement dans un étui prévu à cet effet. 

Aujourd’hui, tout le monde a un téléphone mobile. En tant que tel, il n’est pas interdit. Mais vous n’aurez pas l’autorisation de vous en servir pour communiquer. Son utilisation sera strictement limitée au mode avion, en dehors du décollage et de l’atterrissage. Les communications sont autorisées uniquement avant le roulage et après l’arrêt complet de l’appareil. 

Le but est d’éviter les interférences avec la radio. Si toutefois vous avez un ordinateur, vous pourrez accéder à la wi-fi à bord. Petit rappel : pour des raisons de sécurité, les appareils électroniques avec une batterie lithium sont strictement interdits en soute. Vous devrez obligatoirement les avoir en cabine. 

Un passager a des obligations, mais il a aussi des droits

S’il y a des restrictions, selon les cas, il peut y avoir aussi des dérogations. Si vous avez des problèmes médicaux, cela en fait partie. 

Voyager en toute sécurité fait partie de vos droits, voyager en toute sérénité aussi. 

Si vous avez subi un retard, une annulation de vol ou un surbooking, Delayed vous accompagne. Entreprise spécialisée dans l’indemnisation et le remboursement des usagers de l’avion, nous vous aidons à récupérer jusqu’à 600 € sur la base de la réglementation européenne. 

Cliquez pour noter ce post !
[Total: 0 Average: 0]

Un problème avec votre vol ? Obtenez jusqu’à 600 € d'indemnités !

Vérification gratuite Réponse instantanée Demande simplifiée
Vérifier mon éligibilité
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

logo-delayed

Delayed est une société spécialisée dans la protection des droits des passagers aériens. Nous obtenons pour eux une indemnisation en cas de vol annulé, de retards de vol ou de refus d'embarquement en appliquant la règlementation européenne CE 261. Nos équipes s’occupent de toutes les démarches nécessaires à l’obtention des indemnités dues de la vérification de votre demande au versement de votre argent.